AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Contexte de la vida

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Conneries : 329
Date d'inscription : 24/02/2015

MessageSujet: Contexte de la vida   Mar 5 Mai - 17:49


Nothing gold can stay.
They grew up on the outside of society. They weren't looking for a fight. They were looking to belong.


Août 1966, Tulsa, Oklahoma. + La nuit noire marquait le ciel de la ville industrielle du coeur du midwest américain. Dans la pénombre, on captait encore le son caractéristique du cinéma de plein air à l'est qui allait bientôt diffuser le générique de fin d'un des derniers films de la reine Monroe. Vers l'ouest, le silence alors que les magasins vendant les nouvelles marques à la mode avaient fermé depuis plusieurs heures déjà. Le calme à l'horizon, Tulsa dormait paisiblement. En êtes-vous sûrs? Le terrain vague était toujours rempli d'âmes de la génération perdue à cette heure-ci et pour cause, aujourd'hui marquait un temps fort pour eux tous: le combat. Deux bandes, deux styles, un affrontement. A gauche, s'approchaient les Greasers, jeans troués, vieilles chemises mille fois recousus, cheveux gominés tirés vers l'arrière, ils étaient pauvres mais ils avaient leurs valeurs. En face d'eux arrivaient les Socs, les reflets de leur Cadillac flambant neuve luisant sous l'éclat de la lune alors que leurs polos et leurs chaussures cirées ne faisaient aucun doute sur leur appartenance à une classe sociale privilégiée. Ce soir, ils allaient se battre pour leur fierté, pour leur territoire, pour leur famille, pour effacer tous les griefs passés. Du moins, ils le croyaient même si dès le lendemain, la guerre repartait de nouveau, il n'y avait jamais de vainqueurs, juste des blessés et la vengeance jusqu'au bout d'un tunnel sans fin, une génération perdue à la recherche d'un but ou d'une échappatoire... Que vous fassiez partie d'une bande, des forces de police haïssant cette racaille qui pollue la ville ou bien un marginal qui cherche juste à s'en sortir, rappelez vous que rien ni personne n'est fait d'or ou d'argent à Tulsa. Tout ce qui compte, c'est la porte de sortie et obtenir un sursis, juste un lendemain de plus, juste une nouvelle aube...

Louis, 21 ans, Soc: "Ces saletés de Greasers ont vandalisé ma Cadillac la semaine dernière. Ils le payeront et ils payeront pour Conrad qui est à l'hôpital depuis un bon mois après une baston qui a mal tourné... On les fera payer, jusqu'au dernier!

Chop, 17 ans, Greaser: "Billy est handicapé depuis qu'il a été renversé par la Cadillac d'un abruti de Soc... Qu'est ce qu'on leur a fait hein? Être pauvre, c'est déjà pas assez comme malédiction, il faut même qu'ils nous bousillent notre vie.. On les aura un jour, on les aura ou on se tirera d'ici quand on aura les moyens."

Sonia, 27 ans, sans appartenance: "J'ai quitté la ville pour étudier. J'étais une copine de Soc dans le temps, j'ai fait le bon choix en partant. Cette guerre est ridicule, quelqu'un finira par mourir voire pire... On attend le jour où tout éclatera et ces jeunes idiots s'en mordront forcément les doigts..."
Revenir en haut Aller en bas
http://imeddietrash.forumactif.org
 

Contexte de la vida

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Academy award winner
 :: Nothing gold can stay
-
Sauter vers: